Un cinéma qui n’en a pas toujours été un…

Ah si les murs pouvaient parler… Ils en auraient des histoires à raconter concernant l’UTOPIA, car avant d’être un espace dédié au cinéma d’art et d’essais, l’Utopia commença son histoire en étant une église : Saint-Siméon fut édifié au XVᵉ siècle. Jusqu’à la révolution, l’histoire de cette église fut paisible puis elle fut désaffectée et reconvertie durant quelques années en salpêtrière.

En 1883, une école navale des mousses et novices y prit place, cette fondation philanthropique avait pour but d’offrir un ‘état honorable’ à une foule d’enfants du peuple livrée à eux-mêmes et au vagabondage. Cette école leur rendait un honneur et les convertissait en d’habiles marins. Lorsque l’école fut transférée à bord d’un vrai bateau amarré dans le port de Bordeaux, l’Utopia n’eût plus d’activité.

En 1863, un petit industriel de la rue des Pas-Saint-Georges y prit place et ouvrit une fabrique de conserves de légumes et de plats cuisinés.

Ensuite, c’est un marchand de cycles et vélos qui y prit place et un garage furent tour à tour, locataires de ces murs.

Il faudra attendre 1999 pour que cette vieille église accueille et abrite enfin ce cinéma d’art et d’essai que tu connais aujourd’hui.